Sujets De Dissertation Sur La Conscience Professionnelle

LA CONSCIENCE

1 - INTRODUCTION

Le mot conscience vient du latin « cum scientia » qui signifie « savoir ensemble », « savoir rassemblé ». Dans l’étymologie nous trouvons déjà une idée de synthèse. Au sens général, la conscience est le savoir intérieur immédiat que l’homme possède de ses pensées, de ses sentiments et de ses actes.

La conscience est une expérience qui semble irrécusable. Tout le monde se surprend en train de penser. Mais cette existence est problématique. Se pose d’une part la question de la nature de ce sujet : le sujet est-il une chose ? la conscience est-elle elle aussi une chose qui reste identique à travers la modification incessante des états de conscience ? La conscience n’est-elle pas plutôt un acte, une façon de se projeter dans le monde ?

Par ailleurs, la conscience suffit-elle à définir ce que nous sommes ? N’est-elle pas, comme Freud le pense, la partie la plus faible de notre psychisme qui serait gouverné par l’inconscient ?

On distingue généralement plusieurs types de conscience : la conscience immédiate ou spontanée, la conscience réfléchie et la conscience morale.

. la conscience immédiate ou spontanée. Elle est liée à l’expérience, elle a une base sensible. Si l’on me demande « qu’est-ce que tu vois ou entends ? », je peux décrire le paysage avec ses couleurs, les éléments qui le composent. Je peux aussi définir les bruits qui surgissent. Cette conscience renvoie à la simple présence de l’homme à lui-même au moment où il pense, sent, agit, etc. C’est la conscience empirique ou spontanée.

Mais dans cette activité de contemplation, j’ai aussi conscience que je vois et que j’entends. Je suis conscient que je regarde. La conscience a donc aussi une capacité réflexive qui fait un retour sur soi. C’est le propre de la conscience humaine. C’est la conscience réfléchie ou conscience de soi. La conscience réfléchie est différée et a la capacité de faire un retour sur ses pensées ou ses actions et de les analyser.

La conscience morale est celle qui se retourne sur elle-même et se juge. Elle désigne un état moral qui met en jeu le bien et le mal. Cette conscience est une « voix intérieure ». La conscience réfléchie et la conscience morale sont liées. C’est parce que nous somme intellectuellement conscients de ce que nous faisons que nous pouvons en être tenus pour moralement responsable. La conscience implique donc la responsabilité, c'est-à-dire la capacité de pouvoir répondre de ses actes et de ses pensées.

Dans tous les cas, la conscience, par cette possibilité de faire retour sur elle-même, est également conscience de soi. Elle fait de l’homme un sujet capable de penser le monde qui l’entoure. C’est en elle en effet qui prennent racine le sentiment de l’existence de la pensée et de la mort. La conscience est donc le propre de l’homme et si elle fait sa misère, elle constitue aussi sa grandeur : «l’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature ; mais c’est un roseau pensant » écrit Pascal dans les Pensées.

Difficile de reconnaître aux animaux, y compris aux animaux domestiques, une conscience morale. Le monde animal ignore le vice comme la vertu et se caractérise par son innocence. L’innocence caractérise ici l’ignorance absolue des prescriptions morales. Il est donc inutile de faire la morale à un chat et lui rappeler qu’il ne doit pas faire de mal en griffant.

2 – QU’EST-CE QUE LA CONSCIENCE ?

Définir la conscience, c’est tenter une approche du sujet. La conscience est le siège de la pensée. Elle signe notre humanité et notre présence au monde. Descartes souligne avec force le caractère fondateur de cette présence.

2.1 Descartes et le cogito (René Descartes – 1596/1650)

Dans les Méditations métaphysiques, le philosophe explique que l’homme grâce à une méthode, à des règles certaines et faciles, est en mesure de conquérir le vrai par lui-même, par ses propres forces et par un bon usage de la raison. Par le recours au doute méthodique et la mise à distance de l’autorité, Descartes fonde le rationalisme moderne, celui qui a repris les choses entièrement par le commencement comme le dira Hegel.

Le but de Descartes : trouver quelque chose de ferme et de constant, trouver la vérité.

La méthode : le doute en quatre étapes

. doute sur les connaissances acquises par l’instruction et l’éducation. Descartes a suivi l’enseignement des Jésuites et il s’interroge sur le savoir reçu. Il reconnaît qu’il n’a pas pu vérifier ce qu’il a appris. Il peut donc légitiment en douter car cela pourrait bien être un préjugé.

. doute sur les connaissances apprises par les sens avec notamment les illusions d’optique (mirage, bâton droit qui paraît cassé dans l’eau, etc.) Puisque les sens sont parfois trompeurs, ils ne sont pas fiables, donc nous pouvons douter des connaissances qui en découlent.

. doute sur les situations. Est-ce un rêve ou une réalité ? Dans les Méditations métaphysiques, il est là sur un fauteuil à deux accoudoirs, un livre posé sur l’un d’eux, devant un feu de cheminée. Il se demande : « qu’est-ce qui me prouve que je ne suis pas en train de rêver ? » Rien. Donc, nous pouvons aussi légitimement douter des toutes les situations.

. doute sur les éléments d’une situation. Je suis peut être en train de rêver. Mais pour que le rêve existe, il faut que le fauteuil, l’accoudoir, le livre existent.

Mais n’y aurait-il pas un mauvais génie, un malin qui me fait croire que j’ai tel corps alors que rien n’existe ? Donc, nous pouvons douter de tout. Ce doute certifie qui je suis car douter c’est penser et penser, c’est être quelque chose car «pour penser, il faut être. »

C’est à ce stade qu’il faut comprendre que le doute est chez Descartes une méthode, un outil méthodologique qu’il va pousser à son paroxysme pour examiner ce qui résiste au doute.

Définition de la méthode : « Par méthode, j’entends les règles certaines et faciles, grâce auxquelles tous ceux qui les observent exactement ne supposeront jamais vrai ce qui est faux et parviendront sans se fatiguer en efforts inutiles mais en accroissant progressivement leur science,à la connaissance vraie de tout ce qu’ils peuvent atteindre ». (Règles pour la direction de l’esprit IV).

Définition du doute : distinct du doute sceptique, définitif et radical, le doute est chez Descartes une méthode, un procédé par lesquels nous rejetons provisoirement tout ce qui n’est pas certain, d’une évidence absolue.

Qu’est-ce qu’une évidence ?Ce qui se présente si clairement et si distinctement à l’esprit qu’on ne peut le mettre en doute (première règle de la méthode).

Chez René Descartes, la méthode se décompose en quatre étapes :

. l’évidence,

. l’analyse,

. la synthèse,

. l’énumération.

Et aboutit à l’indubitable : le cogito

A première vue, il semblerait qu’avec le doute, tout soit remis en question. Pas tout à fait : il reste le phénomène de douter qui caractérise la pensée et qui définit tous les hommes. Donc, tous les hommes sont égaux car ils ont une conscience. Le doute conduit à la saisie du cogito, de la conscience de soi et donc au « Je pense, je suis » qui ne saurait être ébranlé car il naît au sein d’une évidence. Ce « Je pense » est l’origine à partir de laquelle Descartes peut reconstruire ; un point fixe est assuré. Une certitude absolue, une vérité indubitable est mise en place et sert de point de départ à la reconstruction de tous les savoirs. Cette mise à distance du monde, cette suspension des jugements permet l’émergence du « je ».

Qui suis-je ? Je suis donc quelque chose qui pense. Cette définition semble banale et générale mais c’est précisément parce qu’elle est générale qu’elle est vraie. En effet, tous les hommes pensent, tous les hommes ont une conscience. La différence c’est qu’ils pensent à des choses différentes et c’est là la différence. Le fait de penser est général. Penser définit donc l’homme universel.

D’où « cogito ergo sum », je pense donc je suis. Penser et être sont identiques et définissent l’homme. Le sujet pensant et conscient de lui-même devient donc ce à partir de quoi s’ordonne toute vérité : il n’y a de connaissance possible du monde des objets que pour un sujet qui pense et se saisit d’abord comme pensée, c’est-à-dire comme conscience. Même si je pouvais douter du contenu de toutes mes représentations, je ne pourrais douter qu’elles sont mes représentations et qu’elles trouvent leur unité en moi, c'est-à-dire dans l’unité du sujet qui les pense.

En définissant l’homme comme une « substance pensante » (substance : quelque chose d’irréductible, qui se connaît par elle-même, qui existe par elle-même)une « res cogitans » Descartes fait clairement la distinction entre le corps et l’âme (dualisme). L’âme ou conscience n’a rien de corporel. Nous pouvons pondérer ceci en disant que pour penser il faut un cerveau (donc un corps) mais que ce cerveau ne suffit pas à susciter la conscience (les animaux ont un cerveau mais n’ont pas de conscience).

La suite de ce cours est disponible en e.book payant avec dans le carnet téléchargeable qui vous est proposé en cliquant ici...les textes qui se rapportent au thème, un sujet de dissertation, un exemple possible d'un commentaire de texte, des fiches auteurs, un glossaire

et des citations.


Vous pouvez rechercher ci-dessous des sujets de dissertation en tapant une notion du programme ou hors programme (« technique », « respect »…), plusieurs notions (« désir morale », « liberté bonheur »…), ou une formule (pour trouver par exemple des sujets de la forme “doit-on …” ou “peut-on”).

Vous pouvez également proposer un sujet de dissertation pour compléter cette liste

La base de données ci-dessous contient pour le moment sujets de dissertation.

Votre recherche :

Sujet

Notions du programme

Avons-nous le devoir de faire le bonheur des autres ?

Le bonheur, la morale, le devoir

Est-ce immoral de ne pas se soucier des autres ?

La morale, le devoir, Autrui

Se sacrifier pour les autres, est-ce une bonne règle de vie ?

Autrui, la morale, le devoir

Être en quête de soi-même a-t-il un sens ?

Le sujet

Le travail est-il déshumanisant ?

Le travail

La technique accroît-elle notre liberté ?

La technique, la liberté

La culture rend-elle libre ?

La culture, la liberté

La culture empêche-t-elle la barbarie ?

La culture, la morale

Faut-il avoir peur de la technique ?

La technique

Le progrès technique rend-il heureux ?

La technique, le bonheur

L’État est-il une menace pour la liberté de l’individu ?

L’État, la politique, la liberté

Puis-je sortir de ma culture ?

La culture

Puis-je considérer autrui comme mon semblable ?

Autrui

Les valeurs morales sont-elles relatives ?

La morale, la vérité, la culture

La morale n’est-elle qu’un ensemble de conventions ?

La morale, la société, la culture

Faire son devoir, est-ce là toute la morale ?

La morale, le devoir

L’exigence morale est-elle un obstacle à la poursuite du bonheur ?

La morale, le devoir, le bonheur

Agir moralement, est-ce nécessairement lutter contre ses désirs ?

La morale, le désir, le bonheur

Peut-on opposer le devoir à la liberté ?

Le devoir, la morale, la liberté

Faire son devoir, est-ce renoncer à sa liberté ?

Le devoir, la morale, la liberté

L’action politique peut-elle être subordonnée à la morale ?

La morale, le devoir, la politique

L’homme politique a-t-il le droit de sacrifier la morale à l’efficacité ?

La morale, le devoir, la politique

Y a‑t‑il un sens à juger une œuvre d’art du point de vue moral ?

L’art, la morale

Peut-on reprocher à une oeuvre d’art d’être immorale ?

L’art, la morale

La morale doit-elle imposer des limites à la science ?

La morale, le devoir, la raison et le réel

La morale peut-elle se passer d’un fondement religieux ?

La morale, le devoir, la religion

Le travail a‑t‑il une valeur morale ?

Le travail, la morale, le devoir

Le désir peut-il se satisfaire de la réalité ?

Le désir

Peut-on désirer sans souffrir ?

Le désir, le bonheur

Faut-il avoir peur de ses désirs ?

Le désir

Être raisonnable, est-ce renoncer à ses désirs ?

Le désir, la raison, la morale

Le désir est-il la marque de la misère de l’homme ?

Le désir

Faut-il vaincre ses désirs ?

Le désir

Être heureux, est-ce ne rien désirer ?

Le désir, le bonheur

Le bonheur consiste-t-il à ne plus rien désirer ?

Le désir, le bonheur

Le désir nous éloigne-t-il du réel ?

Le désir, le réel

Le bonheur consiste-t-il à satisfaire tous ses désirs ?

Le bonheur, le désir

Nos désirs nous égarent-ils ?

Le désir

Suis-je responsable de mon bonheur ?

Le bonheur, la liberté

Le bonheur est-il une quête de soi ?

Le bonheur, le sujet

Y a-t-il un art d’être heureux ?

Le bonheur

Le bonheur n’est-il qu’illusion ?

Le bonheur, la vérité

La conscience est-elle un obstacle au bonheur ?

Le bonheur, la conscience

La réflexion est-elle un obstacle au bonheur ?

Le bonheur, la conscience

Le bonheur est-il une affaire privée ?

Le bonheur, la politique, l’État

Le bonheur est-il une somme de plaisirs ?

Le bonheur

Le bonheur consiste-t-il à vivre une vie simple ?

Le bonheur

N’est-on heureux que par hasard ?

Le bonheur

Le bonheur dépend-il de nous ?

Le bonheur, la liberté

Peut-on se tromper en se croyant heureux ?

Le bonheur, la vérité

Faut-il préférer la liberté au bonheur ?

Le bonheur, la liberté

La culture est-elle contre nature ?

La culture

La culture est-elle une dénaturation ?

La culture

La culture fait-elle de l’homme un être à part dans la nature ?

La culture

L’homme est-il un être à part dans la nature ?

Le sujet, la culture

La culture dénature-t-elle l’homme ?

La culture

Peut-on dire que l’âme domine le corps ?

La matière, l’esprit, le sujet, la conscience

Le moi s’identifie-t-il à la conscience ?

Le sujet, la conscience

Le bonheur peut-il s’apprendre ?

Le bonheur

L’État doit-il chercher à faire le bonheur des citoyens ?

Le bonheur, la politique, l’État

Les différences culturelles sont-elles un obstacle à la cohésion sociale ?

La culture, la société

La liberté et le bonheur sont-ils compatibles ?

La liberté, le bonheur

Suis-je responsable de mes désirs ?

Le désir, la liberté

Une connaissance de soi-même est-elle possible ?

La conscience, le sujet, la vérité

Est-ce par la conscience qu’il faut définir l’homme ?

La conscience, le sujet

Tout prise de conscience est-elle libératrice ?

La conscience, la liberté

La conscience de soi rend-elle libre ?

La conscience, la liberté

Avons-nous besoin d’autrui pour avoir conscience de nous-mêmes ?

La conscience, Autrui

L’hypothèse de l’inconscient rend-elle vaine toute aspiration à la liberté ?

L’inconscient, la liberté

Faut-il se méfier de ses désirs ?

Le désir

Peut-on assimiler l’esprit à une machine ?

La matière et l’esprit, la conscience, le sujet

L’esprit peut-il être objet de science ?

L’esprit, la vérité, la raison et le réel

La réflexion sur soi est-elle la condition du bonheur ?

Le bonheur, la conscience, le sujet

La recherche du bonheur est-elle toujours compatible avec la liberté ?

Le bonheur, la liberté

Les apparences sont-elles trompeuses ?

La perception, la raison et le réel, la vérité

Faut-il accorder de l’importance aux mots ?

Le langage

Le langage n’est-il qu’une traduction de la pensée ?

Le langage, la conscience

Le langage est-il le propre de l’homme ?

Le langage, le sujet

Les mots nous éloignent-ils de la réalité ?

Le langage, la raison et le réel

Notre pensée est-elle prisonnière de la langue que nous parlons ?

Le langage, la conscience

Le langage n’est-il qu’un instrument de communication ?

Le langage

Sommes-nous prisonniers du langage ?

Le langage

Peut-on échapper aux illusions de la perception ?

La perception, la vérité, la raison et le réel

La perception permet-elle d’atteindre la réalité elle-même ?

La perception, la vérité, la raison et le réel

Peut-on apprendre à percevoir ?

La perception

La perception nous donne-t-elle une connaissance de la réalité ?

La perception, la vérité, la raison et le réel

Faut-il ne croire que ce que l’on voit ?

La perception, la vérité, la raison et le réel

Percevoir, est-ce interpréter ?

La perception, l’interprétation, la vérité

Ne doit-on tenir pour vrai que ce qui est démontré ?

La vérité, la démonstration

Les mathématiques constituent-elles le modèle de toute vérité ?

La vérité, la démonstration

Y a-t-il d’autres moyens que la démonstration pour établir une vérité ?

La vérité, la démonstration

Une expérience peut-elle démontrer quelque chose ?

La démonstration, la théorie et l’expérience

Avons-nous des devoirs envers les animaux ?

La morale, le devoir, le vivant

L’homme n’est-il qu’une chose parmi les choses ?

Le sujet

Est-ce un devoir de travailler ?

Le travail, le devoir, la morale

Le refus du travail a-t-il un sens ?

Le travail

Le travail a-t-il une valeur ?

Le travail

L’homme est-il dépassé par la technique ?

La technique

Le progrès technique implique-t-il un progrès moral ?

La technique, la morale

La culture affranchit-elle l’homme de la nature ?

La culture, le sujet

En quel sens peut-on dire que l’homme n’est pas un être naturel ?

La culture, le sujet

Le travail dénature-t-il l’homme ?

Le travail, le sujet

Le bonheur d’autrui m’importe-t-il ?

Le bonheur, Autrui, la morale, le devoir

Suis-je responsable du bonheur des autres ?

Le bonheur, Autrui, la morale, le devoir

Le souci du bonheur est-il étranger à la morale ?

Le bonheur, la morale, le devoir

Peut-on fonder la morale sur la recherche du bonheur ?

La morale, le bonheur, le devoir

Agir par devoir, est-ce renoncer au bonheur ?

Le devoir, le bonheur, la morale

La recherche du bonheur est-elle un idéal égoïste ?

Le bonheur, la morale, Autrui, le devoir

L’homme est-il maître de sa vie ?

Le sujet, la liberté

La morale nous contraint-elle ?

La morale, le devoir, la liberté

Peut-on être esclave de soi-même ?

Le sujet, la liberté

Être libre, est-ce n’obéir qu’à soi-même ?

La liberté, le devoir, la loi

Suis-je véritablement maître de moi-même ?

Le sujet, la liberté

La morale n’est-elle qu’interdictions ?

La morale, le devoir

Est-ce immoral de se soucier de soi-même ?

La morale, le devoir, le bonheur, le sujet

En quoi une culture peut-elle être la mienne ?

La culture, le sujet

La technique libère-t-elle l’homme ?

La technique, la liberté

La technique nous libère-t-elle du travail ?

La technique, la liberté, le travail

Le travail n’est-il que servitude ?

Le travail, la liberté

Le travail n’est-il qu’une contrainte ?

Le travail, la liberté

Peut-on concevoir une société sans travail ?

La société, le travail

Le travail peut-il rendre libre ?

Le travail, la liberté

Tout travail a-t-il un sens ?

Le travail, le sujet

L’art nous détourne-t-il de la réalité ?

L’art, la raison et le réel, la vérité

L’homme a-t-il besoin de l’art ?

L’art, le sujet

Peut-on prouver qu’une œuvre d’art est belle ?

L’art, la vérité

Un artiste doit-il être original ?

L’art

Une œuvre d’art est-elle nécessairement belle ?

L’art

L’art modifie-t-il notre rapport à la réalité ?

L’art, la raison et le réel

L’art est-il un refuge ?

L’art

Faut-il être cultivé pour pouvoir apprécier une œuvre d’art ?

L’art, la culture

La technique est-elle libératrice ?

La technique, la liberté

La technique accroît-elle notre liberté ?

La technique, la liberté

La démocratie est-elle la garantie de lois justes ?

La politique, l’État, la justice

A-t-on le droit de désobéir à la loi ?

La politique, la justice, le droit, la loi

En morale, y a-t-il des certitudes ?

La morale, la vérité, la démonstration

Peut-on vivre sans exigence morale ?

La morale, le devoir

Est-il possible de s’affranchir de toute conscience morale ?

La morale, le devoir, la conscience, la liberté

La violence peut-elle être morale ?

La morale, la politique, l’État

Une pensée peut-elle être mauvaise ?

La morale, la conscience

Peut-on vouloir le mal ?

La morale, le devoir, le désir

Peut-on justifier le mal ?

La morale, la raison et le réel

Avons-nous naturellement la notion du bien et du mal ?

La morale, le devoir, la culture

Nos désirs sont-ils façonnés par notre culture ?

Le désir, la culture

Faut-il défendre l’individu contre la société ?

Le sujet, la société

Faire son devoir, est-ce un choix ?

Le devoir, la morale, la liberté

Cela a-t-il un sens de vouloir comprendre qui je suis ?

Le sujet, la conscience

L’œuvre d’art a-t-elle pour fonction de dire quelque chose ?

L’art

Le bonheur consiste-t-il à faire tout ce qui nous fait plaisir ?

Le bonheur

Suis-je ce que j’ai conscience d’être ?

Le sujet, la conscience, la vérité

La conscience est-elle ce qui définit l’homme ?

La conscience, le sujet

Suis-je le mieux placé pour me connaître moi-même ?

Le sujet, la conscience, Autrui

La question « qui suis-je ? » admet-elle une réponse exacte ?

Le sujet, la conscience

Peut-on ne pas être soi-même ?

Le sujet

Peut-on vraiment se connaître soi-même ?

Le sujet, la conscience

Suis-je celui que je crois être ?

Le sujet, la conscience

Suis-je ce que ma culture a fait de moi ?

Le sujet, la culture

Suis-je ce que mon passé a fait de moi ?

Le sujet, l’existence et le temps

Le moi n’est-il qu’une fiction ?

Le sujet

Puis-je choisir mon identité ?

Le sujet, la liberté

Chercher à devenir soi-même a-t-il un sens ?

Le sujet

Peut-on saisir le moi ?

Le sujet, la conscience

Cela a-t-il un sens de vouloir devenir soi-même ?

Le sujet

Est-il juste d’appliquer systématiquement la loi ?

La justice, la loi, le droit

Le consentement aux lois signifie-t-il que toutes les lois sont justes ?

La justice, la loi, le droit

L’État est-il une garantie contre l’injustice ?

L’État, la politique, la justice, la loi, le droit

L’État peut-il contribuer à l’établissement d’une société juste ?

L’État, la politique, la justice, la loi, le droit

Peut-il y avoir une société sans État ?

La société, l’État, la politique

L’homme a-t-il besoin de l’État ?

L’État, la politique

Les hommes ont-ils besoin d’être gouvernés

La politique, l’État

La société n’est-elle qu’un regroupement d’individus ?

La société

Une communauté politique n’est-elle qu’une communauté d’intérêts ?

La société, la politique

Les échanges favorisent-ils la paix entre les hommes ?

Les échanges

Les hommes peuvent-ils s’associer sans renoncer à leur liberté ?

La société, la liberté

La liberté individuelle est-elle un danger pour l’État ?

L’État, la politique, la liberté

Peut-on se passer de l’État ?

L’État, la politique

Doit-on opposer l’art et la technique ?

L’art, la technique

Pourquoi dit-on de l’artiste qu’il crée ?

L’art

L’art nous invite-t-il à nous évader du monde ?

L’art, la raison et le réel

L’art nous révèle-t-il quelque chose du réel ?

L’art, la raison et le réel, la vérité

L’art est-il évasion hors du monde ?

L’art, la raison et le réel

L’art est-il le règne de l’apparence ?

L’art, la perception, la vérité

L’art est-il dévoilement d’une vérité ?

L’art, la vérité

L’art peut-il nous affranchir de l’ordre du temps ?

L’art, l’existence et le temps

L’art n’est-il qu’un divertissement ?

L’art

L’œuvre d’art nous apprend-elle quelque chose ?

L’art

Les œuvres d’art nous enseignent-elles quelque chose ?

L’art

L’œuvre d’art a-t-elle un sens ?

L’art

Une œuvre d’art est-elle utile ?

L’art

Toute œuvre d’art nous parle-t-elle de l’homme ?

L’art, le sujet

L’œuvre d’art est-elle l’œuvre de l’imagination ?

L’art

Une œuvre d’art est-elle un objet sacré ?

L’art

L’œuvre d’art est-elle une chose comme les autres ?

L’art

Peut-on reprocher à l’art d’être inutile ?

L’art

Qu’est-ce qui fait la valeur d’une œuvre d’art ?

L’art

L’artiste sait-il ce qu’il fait ?

L’art

L’art doit-il chercher à plaire ?

L’art

L’art se passe-t-il de règles ?

L’art

L’art n’obéit-il à aucune règle ?

L’art

Peut-on concevoir une société sans art ?

L’art, la société

L’œuvre d’un artiste dépend-elle de son temps ?

L’art, l’histoire

L’art peut-il être immoral ?

L’art, la morale

Peut-on convaincre quelqu’un de la beauté d’une œuvre d’art ?

L’art, la vérité

Faut-il être connaisseur pour apprécier une œuvre d’art ?

L’art

Peut-on juger objectivement la valeur d’une culture ?

La culture, la vérité

Peut-on expliquer une œuvre d’art ?

L’art, la raison et le réel

La liberté n’est-elle qu’une illusion ?

La liberté

Échangeons-nous toujours par intérêt ?

Les échanges

L’homme peut-il changer sa destinée ?

Le sujet, la liberté

Le citoyen a-t-il le droit de se révolter ?

La justice, le droit, la loi, la liberté, l’État, la politique

L’histoire est-elle une science ?

L’histoire, la raison et le réel

L’histoire a-t-elle un sens ?

L’histoire

Le devoir de mémoire est-il un impératif ?

L’histoire, la morale, le devoir

L’histoire est-elle un destin ?

L’histoire, la liberté

L’historien peut-il être impartial ?

L’histoire, la vérité, l’interprétation

Y a-t-il des leçons de l’histoire ?

L’histoire

L’histoire peut-elle être objective ?

L’histoire, la vérité

Pourquoi s’intéresser à l’histoire ?

L’histoire

La connaissance de l’histoire nous rend-elle plus libres ?

L’histoire, la liberté

L’histoire est-elle dépourvue de sens ?

L’histoire

Peut-on penser l’homme hors de l’histoire ?

L’histoire, le sujet

L’histoire nous permet-elle de savoir qui nous sommes ?

L’histoire, le sujet

Peut-on combattre une croyance par le raisonnement ?

La raison et la croyance

Peut-on tirer des leçons de l’histoire ?

L’histoire

Est-ce pour mieux comprendre le présent que l’on étudie l’histoire ?

L’histoire

L’histoire est-elle ce qui arrive à l’homme ou ce qui arrive par l’homme ?

L’histoire, la liberté

L’homme est-il le produit de son histoire ?

L’histoire, le sujet

Les hommes font-ils leur propre histoire ?

L’histoire, la liberté

Peut-on changer le cours de l’histoire ?

L’histoire, la liberté

L’histoire est-elle le règne du hasard ?

L’histoire

S’intéresser à l’histoire, est-ce se réfugier dans le passé ?

L’histoire

Sommes-nous maîtres de notre histoire ?

L’histoire, la liberté

L’action politique doit-elle être guidée par la connaissance de l’histoire ?

La politique, l’histoire

Les hommes peuvent-ils changer le cours de l’histoire ?

L’histoire, la liberté

Peut-il y avoir des lois de l’histoire ?

L’histoire

Pourquoi chercher le sens de l’histoire ?

L’histoire

Sommes-nous prisonniers de notre histoire ?

L’histoire, la liberté

L’histoire ne serait-elle qu’une suite d’événements ?

L’histoire

Faut-il être un acteur de l’histoire pour la comprendre ?

L’histoire

L’histoire n’est-elle que le récit des faits ?

L’histoire

Le vivant n’est-il que matière ?

Le vivant, la matière

Une connaissance scientifique du vivant est-elle possible ?

Le vivant, la raison et le réel

Le vivant est-il un objet de science comme un autre ?

Le vivant, la raison et le réel

Peut-on expérimenter sur le vivant ?

Le vivant, la raison et le réel, la morale, le devoir

Un être vivant peut-il être assimilé à une machine ?

Le vivant, la raison et le réel

Y a-t-il des limites aux interventions techniques sur le vivant ?

Le vivant, la technique, la raison et le réel, la morale, le devoir

Le vivant est-il un objet comme les autres ?

Le vivant

Le vivant est-il entièrement explicable ?

Le vivant

Que gagne-t-on à échanger ?

Les échanges

Un échange peut-il être désintéressé ?

Les échanges

Donner pour recevoir, est-ce le principe de tout échange ?

Les échanges

Pourquoi échangeons-nous ?

Les échanges

N’échange-t-on que des biens ?

Les échanges

La satisfaction des besoins est-elle le fondement des échanges entre les hommes ?

Les échanges

L’État doit-il garantir la justice dans les échanges ?

L’État, la politique, la justice, le droit, la loi, les échanges

Une société est-elle seulement un système d’échanges ?

La société, les échanges

Peut-on tout échanger ?

Les échanges, la morale, le devoir

L’échange n’a-t-il pour but que la satisfaction des besoins ?

Les échanges

La culture nous rend-elle plus humains ?

La culture, le sujet

Les échanges économiques fondent-ils le lien social ?

Les échanges, la société

Peut-on se passer de toute religion ?

La religion

Les religions empêchent les hommes de s’entendre ?

La religion

À quoi tient la force des religions ?

La religion

Une société sans religion est-elle possible ?

La religion, la société

Peut-on expliquer la croyance religieuse sans la détruire ?

La religion, la raison et le réel

L’égalité est-elle nécessairement juste ?

La justice

L’homme est-il par nature un être religieux ?

La religion

Croire en la science, est-ce une forme de religion ?

La religion, la raison

La religion n’a-t-elle de fonction que sociale ?

La religion, la société

La religion est-elle essentielle à l’homme ?

La religion

La religion est-elle étrangère à la raison ?

La religion, la raison

La religion peut-elle se définir par sa fonction sociale ?

La religion, la société

À quoi reconnaît-on une attitude religieuse ?

La religion

La raison entre-t-elle nécessairement en conflit avec la religion ?

La religion, la raison

La religion peut-elle n’être qu’une affaire privée ?

La religion

La religion unit-elle ou sépare-t-elle les hommes ?

La religion

L’humanité peut-elle se concevoir sans religion ?

La religion

L’esprit religieux ne se manifeste-t-il que dans les religions ?

La religion

La morale peut-elle se passer d’un fondement religieux ?

La religion

La science peut-elle faire disparaître la religion ?

La religion

La religion conduit-elle l’homme au-delà de lui-même ?

La religion

L’homme est-il un animal religieux ?

La religion

Croire, est-ce renoncer à l’usage de la raison ?

La raison et la croyance, la religion

Est-il raisonnable d’être croyant ?

La raison et la croyance, la religion

Est-ce un progrès de ne pas croire ?

La raison et la croyance, la religion

Peut-on vivre sans mythes ?

La raison et la croyance, la religion

Toutes nos croyances sont-elles des préjugés ?

La raison et la croyance

Est-ce faiblesse que de croire ?

La raison et la croyance

Les croyances religieuses sont-elles, par nature, irrationnelles ?

La raison et la croyance, la religion

Est-il déraisonnable de croire en Dieu ?

La raison et la croyance, la religion

La croyance religieuse implique-t-elle nécessairement une démission de la raison ?

La raison et la croyance, la religion

La religion peut-elle être comprise par la raison ?

La religion, la raison

La foi religieuse exclut-elle tout recours à la raison ?

La religion, la raison

Les religions peuvent-elles être objet de science ?

La religion, la raison et le réel

Y a-t-il incompatibilité entre la science et la religion ?

La religion, la raison et le réel

L’État doit-il garantir le bonheur des citoyens ?

L’État, la politique, le bonheur

L’État est-il l’ennemi de l’individu ?

L’État, la politique, le sujet

Ce que la morale interdit, l’État peut-il le prescrire ?

L’État, la politique, la morale, le devoir, le droit, la loi

L’usage de la force par l’État est-il légitime ?

L’État, la politique, la morale, le devoir

Les faits se prêtent-ils à une multiplicité d’interprétations ?

L’interprétation, la vérité

Une interprétation est-elle nécessairement subjective ?

L’interprétation, la vérité

La connaissance historique est-elle essentiellement interprétative ?

L’histoire, l’interprétation

Est-on totalement libre dans l’interprétation d’une œuvre d’art ?

L’art, l’interprétation

Toute interprétation est-elle subjective ?

L’interprétation, la vérité

Une interprétation peut-elle prétendre à la vérité ?

L’interprétation, la vérité

L’art est-il une interprétation du monde ?

L’art, l’interprétation

Toutes les interprétations se valent-elles ?

L’interprétation

Y a-t-il des interprétations vraies ?

L’interprétation, la vérité

Toute interprétation est-elle contestable ?

L’interprétation

Une théorie est-elle une interprétation du réel ?

L’interprétation, la vérité, la raison et le réel

Le développement technique transforme-t-il les hommes ?

La technique

Y a-t-il un sens à parler de désirs inconscients ?

L’inconscient, le désir

La notion d’inconscient psychique est-elle contradictoire ?

L’inconscient

L’hypothèse de l’inconscient rend-elle inutile la recherche d’une maîtrise de ses désirs ?

L’inconscient, le désir, la liberté

L’inconscient m’empêche-t-il d’être le maître de moi-même ?

L’inconscient, la liberté

Peut-on connaître l’inconscient ?

L’inconscient, la raison et le réel

Si l’inconscient existe, puis-je savoir qui je suis ?

L’inconscient, le sujet

L’idée d’inconscient remet-elle en cause la liberté ?

L’inconscient, la liberté

L’hypothèse de l’inconscient exclut-elle toute connaissance de soi ?

L’inconscient, le sujet

Une pensée peut-elle être inconsciente ?

L’inconscient

L’hypothèse de l’inconscient est-elle nécessaire à la conscience de soi ?

L’inconscient, la conscience

L’hypothèse de l’inconscient revient-elle à admettre un autre moi en moi ?

L’inconscient, le sujet

Peut-on juger autrui ?

Autrui

Ne fait-on son devoir que par crainte du regard d’autrui ?

Le devoir, la morale, Autrui

Respecter autrui, est-ce respecter sa différence ?

Autrui, la morale, le devoir

Qu’est-ce que comprendre autrui ?

Autrui

Toute vérité est-elle démontrable ?

La vérité, la démonstration

Toute relation à autrui est-elle porteuse de conflits ?

Autrui, les échanges

L’amitié est-elle la forme idéale du rapport à autrui ?

Autrui

La présence d’autrui nous évite-t-elle la solitude ?

Autrui, le sujet

Puis-je penser sans autrui ?

Autrui, la conscience

Nos relations avec autrui sont-elles nécessairement conflictuelles ?

Autrui, les échanges

L’homme peut-il être humain sans la présence d’autrui ?

Autrui, le sujet

Peut-on se connaître soi-même sans l’aide d’autrui ?

Autrui, le sujet

A-t-on le devoir d’aimer autrui ?

La morale, le devoir, Autrui

Autrui est-il un autre moi-même ?

Autrui

Suffit-il d’être proche d’autrui pour le connaître ?

Autrui

N’avons-nous de devoirs qu’envers autrui ?

Le devoir, la morale, Autrui

Autrui est-il mon semblable ?

Autrui

N’existons-nous que par le regard d’autrui ?

Autrui, le sujet

Faut-il s’identifier à autrui pour le comprendre ?

Autrui

Avons-nous besoin d’autrui pour avoir conscience de nous-mêmes ?

Autrui, le sujet, la conscience

Avons-nous besoin d’autrui pour être libres ?

Autrui, la liberté

Le désir suppose-t-il autrui ?

Le désir, Autrui

Ne désire-t-on que ce que désire autrui ?

Le désir, Autrui

Maîtrise-t-on le temps ?

L’existence et le temps

Pourquoi le temps est-il précieux ?

L’existence et le temps

Le temps nous appartient-il ?

L’existence et le temps

Est-il raisonnable de lutter contre le temps ?

L’existence et le temps

Tout s’en va-t-il avec le temps ?

L’existence et le temps

Le temps est-il essentiellement destructeur ?

L’existence et le temps

La souffrance est-elle au cœur de l’existence ?

L’existence et le temps, le bonheur

L’inquiétude peut-elle définir l’existence humaine ?

L’existence et le temps

L’existence a-t-elle un sens ?

L’existence et le temps

L’existence du mal met-elle en échec la raison ?

La morale, la raison et le réel

0 Replies to “Sujets De Dissertation Sur La Conscience Professionnelle”

Lascia un Commento

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *